Mon meilleur ami (2006)

Réalisateur : Patrice Leconte
Genre : comedie dramatique (c'est mon avis...)
Année : 2006


Mardi cinéma pour Wictoria (ah les belles journées de congés...) et au programme, un film qui passait aux environs de midi, je ne savais pas encore lequel ce matin, ce fut lui. Au début, personne dans la salle. Puis deux, puis une et encore une me rejoignent. Nous serons cinq au total (ah les salles de banlieue/province en semaine, qui nous laissent l'impression d'avoir un écran géant, un vrai, rien que pour soi...).

Après les habituelles minutes d'attente (ah les pubs tonitruantes qui n'en finissent pas...), le film arrive, se déplie comme un mouchoir (ah les mouchoirs qu'il me faut absolument à portée de main pour éponger mes émotions ...), vibrant au gré des paroles, de la musique, des rires et des larmes. Aussi.

Le film commence par un enterrement. François (Daniel Auteuil), un marchand d'art, en vient à se demander qui, parmi ses multiples connaissances, est son véritable ami. Ses "proches", des relations de travail, lui affirment qu'il n'a pas d'ami, qu'il est incapable d'en avoir un. Car il vit dans son monde de profit et qu'il n'éprouve aucun sentiment pour autrui. Vexé, il assure avoir un ami et parie qu'il sera en mesure de leur présenter dans les prochains jours. Il finit par se rendre compte que son carnet d'adresses est vide de véritable attachement. Bruno (Dany Boon), un chauffeur de taxi, va tenter de lui apprendre comment se rendre sympathique, souriant et sincère. Mais peut-on tricher avec l'amitié ?

Se poser la question sur l'origine, le sens et la durée de l'amitié est une question universelle. Pour ma part, je sais qui sont mes amis. Qui je peux appeler à 3 heures du matin, chez qui je peux débarquer à la même heure. C'est rassurant.

Ce film n'est évidemment pas une comédie, même si l'on sourit, qu'il y a de bons mots (c'est pourquoi j'ai indiqué : comédie dramatique). Ce film est émouvant, malgré quelques petites longueurs. De plus, les acteurs sont très convaincants. Daniel Auteuil illustre parfaitement le cinquantenaire divorcé, incapable de communiquer avec sa fille de vingt ans, incapable de la voir. Utilisant sa carte de crédit et son chéquier en guise de poignée de main salvatrice. Dany Boon est excellent. On oublie le comique de scène : pas de mimique, pas d'accent ch'ti. Le regard franc et étonné, le tempérament patient. Julie Gayet est une associée subtile, et perspicace (bien que mal coiffée !). Elisabeth Bourgine (qui joue le rôle de la maîtresse de François) est superbe, délicate, magnifique.

4 commentaires:

  1. après avoir lu tes compte-rendus de films j'ai toujours envie d'aller les voir... C'est encore pareil pour celui là ! Bonne journée wictoria...

    RépondreSupprimer
  2. Mais dis donc, t'es pas un peu souvent en vacances ? ;-)
    Je vais aller voir ce film prochainement.

    RépondreSupprimer
  3. MarieL :
    je fais mes CR dans ce sens : donner envie de passer du bon temps dans la salle :)

    RépondreSupprimer
  4. Martine :
    il me reste encore quelques jours de vacances 2006 : j'en profite :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension