Le village - bonus (2005)

Je viens de visionner les bonus du DVD "le Village" dont je parlais il y a quelques jours. Je constate que j'ai oublié d'écrire certaines choses. Il faut comprendre que ce film est un film d'amour avant tout. Amour des anciens pour leurs semblables, volonté de les conserver dans un état d'innocence, d'ignorance aussi pour leur épargner les vicissitudes. Les anciens du conseil ont désiré et imaginé cette communauté utopique, authentique, vivant sur elle-même sur les bases de la vie d'un village du XIXème siècle, le temps présumé de l'innocence. Amour d'Ivy pour Lucius. Pour lui, elle va aller au bout d'elle-même malgré son handicap, malgré les bruits inquiétants et remplis de menaces qui l'entourent.

Tourné dans le Delaware, le village a été construit en 11 semaines, la véracité des étendues dans la plaine donne de la profondeur aux prises de vue, et optimise toutes les émotions à rendre. Et les sons, la musique font partie du décor, sont traités comme un personnage. La musique est l'oeuvre de James Newton Howard qui a fait appel à un véritable orchestre dans le studio d'enregistrement, ainsi qu'à la violoniste Hilary Hahn (24 ans), virtuose, faut-il le préciser ? Le violon donne sa voix d'angoisse, épouse avec émotion les sentiments très intérieurs que l'on éprouve à la découverte de ce film.
Hilary Hahn
Dans le bonus, il y a un chapitre sur le journal que tient l'actrice tenant le rôle d'Ivy (Bryce Dallas Howard) durant la période de tournage. Ce passage est de toute beauté. Je ne crois pas que ce ne soit qu'un artifice de marketing. J'y ressens de la sincérité, c'est très émouvant de voir des gens passionnés par leur métier.


Un mot aussi sur Sigourney Weaver, qui tient le rôle de la mère de Lucius, et que l'on aperçoit sur quelques plans. Elle est toujours sublime. Son visage présente une certaine "noblesse" de caractère, de l'intelligence, de la compassion. Une femme qui, je l'espère, se révèle de la même façon dans la vie. Ses rides font son charme, évidemment.

Malgré tout ce que je ressens de positif pour ce film, il y a des petites choses inexpliquées qui me laissent sur ma "faim". Je me demande pourquoi les autres adultes du village (ceux qui ne font pas partie du conseil) semblent ignorer tout de la vraie vie au-delà. Ils semblent ignorer que la présence des monstres dans la forêt (ceux dont on ne parle pas) est une supercherie destinée à renforcer l'unité de la communauté, l'empêcher de migrer vers le reste du monde, celui qui est "mauvais". Ils sont trop vieux pour être la progéniture des "anciens" du conseil... Alors d'où viennent-ils ? Ou alors, ils ont été bien plus nombreux à être venus créer la communauté que ceux que l'on découvre à la fin du film. Je me demande aussi, si une communauté peut réellement vivre en autarcie aussi longtemps. Ils n'échangent rien. Pas de commerce, pas d'industrie. Les tissus s'usent. Les bougies fondent. Les graines s'épuisent. Or, ils ont des vêtements, de la vaisselle, de la nourriture en abondance... Comment font-ils pour se ravitailler ? Il n'y a pas de mention du temps passé depuis le début de l'aventure, cependant, on peut estimer le début de la "réclusion" à 30 ans tout au plus : les anciens paraissent avoir la soixantaine, on peut supposer qu'ils avaient au moins 30 ans quand ils se sont mis d'accord pour mettre en application une "expérience grandeur nature" d'une nouvelle vie.

N'hésitez pas à apporter votre vision sur ce film, je suis très intéressée vous l'aurez compris !

(les photos de ce billet proviennent de mon DVD)

2 commentaires:

  1. Ce que j'écris ici n'a rien à voir avec une analyse en bonne et due forme. Je parle de ce que je ressens, je n'impose pas du tout mon "point de vue", je l'expose.
    Pour moi, c'est un film d'amour.
    L'amour est capable de beaucoup de choses, je n'ai jamais dit que ces choses étaient raisonnables, ni excusables, ni explicables d'ailleurs... Quant aux limites, tout le monde en a besoin, les limites c'est nous.

    RépondreSupprimer
  2. Salut !
    J'ai autant de questions sans réponses que toi je pense pour ce film que j'ai adoré. En ce qui concerne les matieres premieres dont tu parles, j'avoue ne pas m'être posé la question, car on peut imaginer, à de petits détails (comme le père riche, les avions qui ne circulent pas, l'influence politique même) tout le pouvoir qu'ils ont eu avant de créer ce village, et les moyens mis en oeuvre. Si personne hors ancien ne s'est rendu compte de la supercherie, qu'est ce qui empecherait justement un ancien d'emprunter regulierement le fameux chemin de pierre pour aller s'approvisionner, ou de prendre ce qu'on lui deposerait a la frontiere ? Ce n'est pas LA mais Une solution... Pour les vieux qui ne sont pas des anciens, ils doivent forcement être au courant, de par leur âge qui suggère qu'ils étaient présents dès le début, et venant du monde exterieur, exagerement materiel et superficiel, il y a assez peu de chances qu'ils aient pu croire, si on leur en avait parlé a de telles creatures.
    Mais bon, l'avantage du vrai fantastique, c'est de laisser de nombreuses questions sans réponses, ce que de nombreux realisateurs ne comprennent d'ailleurs pas, il faut l'avouer.

    RépondreSupprimer

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension