Moon (2009)

Réalisateur : Duncan Jones
Genre : science fiction
Année : 2009

L'histoire :
La compagnie Lunar Industries a trouvé le moyen d'extraire de la Lune l'hélium 3 reçu du Soleil et l'envoie régulièrement sur Terre depuis la station Sarang où seul un employé réside sur une durée de 3 ans, secondé dans sa tâche par Gerty, un robot programmé pour lui venir en aide.

Sam : l'employé modèle
Sam Bell (Sam Rockwell) arrive au terme des trois années et s'apprête à rejoindre sa petite famille : sa femme Tess et sa fille Eve, avec lesquelles il ne communique qu'en différé suite à une avarie de l'antenne de communication. Sam commence à avoir des hallucinations, une femme apparaît dans la sation, puis c'est l'accident...

Mon avis :
Vraiment un bon film de SF ! pour une fois, il n'y a pas de monstre dans les coursives où un éclairage clignote, pas de collègue qui devient fou (l'employé est seul sur la base).

Ce qui suit révèle l'intrigue :

Après l'accident dont il est victime (son véhicule lunaire percute une station d'extraction lors d'une sortie), Sam se réveille à l'infirmerie, incapable de se souvenir pourquoi il est là. Gerty l'informe qu'il ne peut pas sortir, mais en insistant, Sam sort et retrouve son véhicule accidenté dans lequel un homme est inconscient. Il le ramène et s'aperçoit que c'est un double de lui-même.
Très vite, Sam comprend qu'il a été "activé" par Gerty lorsque le corps du précédent Sam a été accidenté.
Les 2 Sam décident de se mettre en quête de la zone secrète où sont peut-être stockés d'autres clones. Ils découvrent aussi que le caisson censé les garder 3 jours dans le coma au cours du voyage de retour sur Terre est en fait un incinérateur, pas de retour possible donc... Sans compter que Lunar Industries leur envoie une mission de sauvetage pour réparer l'extracteur endommagé par l'accident, mission qui s'avère être plutôt une équipe de nettoyeurs de l'espace !

Duel psychologique contre l'entreprise, amorale, qui utilise des clones dans lesquels une once d'humanité, et d'individualité a été implantée...mais seulement pour une durée limitée !

Sam a t-il une chance de s'échapper de Sarang ? La réponse est oui !


Du suspens, de l'intelligence, une histoire de conscience et de survie : un film qui tient la route côté scénario : pas de trucs inexpliqués et "débrouilles-toi spectateur"... Non, tout parfait.

A noter :
  • Duncan Jones le réalisateur est le fils de David Bowie
  • la musique du film est de Clint Mansell qui signe aussi celle du film Pi.
Lien en rapport avec ce film :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension