Jean-Philippe (2005)

Réalisateur : Laurent Tuel
Genre : comédie
Année : 2005

L'histoire
Fabrice (Fabrice Luchini) est fan de Johnny Halliday, au point de lui consacrer une pièce entière dans son petit pavillon de banlieue parisienne. Suite à une altercation, il reçoit un coup de point qui le fait basculer dans une autre dimension où tout est presque pareil sauf que dans ce monde là, Johnny Halliday n'existe pas. Fabrice entreprend alors de retrouver Jean-Philippe Smet afin de lui expliquer qu'il doit absolument monter sur scène.

Mon avis
Une bonne comédie que j'ai trouvé pas mal du tout, et pourtant, je ne suis pas fan des chansons de Johnny. L'histoire est orginale, on ne voit pas le temps passer car on compatit à la détresse, puis à la résolution de Fabrice.
Fabrice est annéanti lorsqu'il découvre que ses collectors
de Johnny ont fait place à des canettes de bière.
Lorsque Fabrice retrouve enfin son Jean-Philippe Smet, celui tient un bowling et habite une maison de banlieue (il conduit une Mercedes quand même).

Il finit par le convaincre de participer à un concours de chant et passe toute une nuit à écrire "de mémoire" les texte et musique de ses plus grand succès.

Jean-Philippe est candidat à la "Nouvelle Idole"


Après quelques péripéties, Jean-Philippe parvient à monter sur scène en première partie du chanteur qui a pris sa place dans cette réalité là.

J'ai aimé : la dérision, Fabrice Luchini allumé par le feu de son idole, Johnny Halliday façon "homme comme tout le monde" regardant d'abord d'un drôle d'air ce bonhomme qui lui assure qu'il est une star mondialement connue et au fond de lui même gardant la petite flamme d'un espoir de gloire légèrement éteint.

Une belle surprise, un bon divertissement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension