Laisse moi entrer (2010)

Réalisateur : Matt Reeves
Genre : épouvante
Année : 2010

L'histoire
Une bourgade perdue en Amérique, début des années 80. Owen (Kodi Smit-McPhee), un garçon délicat de 12 ans, subit les brimades de 3 compagnons de sa classe, et passe son temps à observer ses voisins par la fenêtre. Une nuit, il assiste à l'arrivée de Abby (Chloe Moretz), une fille de son âge, dans l'appartement voisin. Celle-ci est accompagnée par un vieil homme qui semble être son père.


Elle ne sort  que le soir et ils se lient d'amitié dans le petit square au bas de leur immeuble. Tandis que la jeune fille l'encourage à tenir tête à ses persécuteurs, elle lui laisse également entendre qu'elle n'est pas ce qu'elle semble être...elle n'est pas une fille comme les autres.

Mon avis
Adaptation du livre de John Ajvide Lindqvist, ce film n'est pas mal du tout !

Bon, je dois dire que j'aime assez les films différents et qui sont bien réalisés, avec de belles séquences, une belle "photo", une atmosphère dirons-nous, et une bonne musique qui se fond dans l'ambiance.

C'est ici le cas, donc j'ai envie d'en dire un peu plus car, comme je le dis souvent, les gens hésitent à regarder un film "d'horreur" car ils craignent le choc des images. Et bien avec ce film, il y a des images choquantes, ne nous voilons pas la face, je vous dévoilerai lesquelles...

Spoiler
Owen vit avec sa mère, tout à fait absente et obsédée par la religion. En découvrant Abby, Owen craint même d'être en présence du "mal" !

Abby est en fait un petit vampire, aidée dans le monde grâce à un "compagnon de voyage", qui passe pour son père, et qui va de temps en temps "à la chasse" pour lui rapporter le sang dont elle a besoin pour vivre.

Un jour, le "père" a un accident et se sacrifie après s'être offert en pâture à sa protégée

Abby et Owen deviennent de plus en plus inséparables

au point qu'Owen ait l'idée d'un pacte de sang. C'est à partir de ce moment qu'il comprend que son amie est vraiment différente

mais il décide de rester à ses côtés.


Voilà, je n'ai pas tout dit, il reste des surprises et du suspens, mais pour les images chocs, disons qu'on ne voit pas plus que cela dans l'horrible.

Il y a aussi quelques moments délicats ! Les deux enfants lisent Roméo et Juliette et se parlent en code morse de chaque côté de la cloison qui sépare leur appartement respectifs


Morse, un film sorti en 2008 raconte la même histoire (non vu à ce jour). Tandis que "Morse" se passe en Suède, "Laisse moi entrer" est censé se dérouler en Amérique mais on ne voit pas vraiment la différence : lumière blaffarde, neige, froid... Nous ne sommes pas à Miami et l'ambiance reste à mon avis celle qui doit être dans le livre.

J'ai aimé ce film, je n'ai pas lu le livre et je n'en ai pas envie pour le moment, mais j'ai bien aimé cette histoire d'amour et d'amitié dans le temps. Cette vulnérabilité de l'un et de l'autre, de la dépendance, de la confiance que l'on doit éprouver envers l'autre pour survivre.

Personne ne peut survivre seul, quelque soit son âge et sa force.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension