Dune (1984)


  • Réalisateur : David Lynch
  • Genre : science-fiction
  • Année : 1984
L'histoire
Quelque part dans l'univers, plusieurs planètes, plusieurs familles portant allégeance à l'Empereur Shaddam IV qui administre la collecte d'un mystérieux ingrédient, l'Epice, uniquement disponible sur Arrakis, une planète désertique aussi appelée "Dune". L'Epice sert notamment à la guilde des Navigateurs, des humains qui ont mutés au cours du temps en de monstrueuses créatures vivant dans des sarcophages remplis de gaz d'Epice et capables de "replier" l'univers et de faciliter ainsi les délais de transport d'un point à l'autre.
La récolte de l'Epice est assurée par la famille des Atréides de la planète Caladan, ceux-ci détiennent un pouvoir d'attaque et défense par la "voix", un mécanisme posé sur la trachée qui permet de donner au son une forme, ce qui contrarie l'Empereur et la guilde des Navigateurs. L'Empereur charge la famille des Harkonnen, de s'emparer des installations sur Dune, et de tuer toute descendance Atréides. Paul (Kyle MacLachlan) échappe de justesse à ses geoliers et rejoint le peuple de Dune, les Fremens. Ceux-ci survivent sur Dune grâce à une économie d'eau et un recyclage de celle-ci exemplaire, combinaison de récupération de la transpiration, pièges à vent dans les sous-terrains qui permettent la constitution de véritables lacs intérieurs.
Paul enseigne aux Fremens, l'art de combattre avec la Voix dans le but que ceux-ci se libèrent de l'emprise de l'Empereur et des Harkonnen et puissent imposer leurs conditions pour l'exploitation de l'Epice.
A leur contact, Paul comprend que l'Epice est produite par de gigantesques vers des sables qui sillonnent les sables de Dune, et que les vers sont attirés par la répétition d'un bruit harmonique produit par la présence humaine ou par celle d'un marteau-pilon.
Paul apprend aussi qu'il pourrait être l'Elu, un homme que les Fremens attendent depuis longtemps, et que cette attente rejoint l'étrange prophétie de son père avant que celui-ci ne disparaisse :
The sleeper will be awaken (le dormeur doit se réveiller).

Mon avis :
Le résumé ci-dessus est largement alimenté par ma connaissance de l'oeuvre de Frank Herbert, une histoire lue dans ma jeunesse et qui m'a longtemps marquée [6 romans : Dune (1965), Le Messie de Dune (1969), Les Enfants de Dune (1976), L'Empereur-Dieu de Dune (1981), Les Hérétiques de Dune (1984) et enfin La Maison des Mères (1985)].

J'étais pratiquement au premier rang lorsque le film est sorti, et même si j'ai trouvé l'adaption un peu fade, je reconnais que ce n'était pas facile de mieux faire vu l'époque et les moyens disponibles. En le revoyant, j'ai été plutôt amusée et dans l'ensemble, ce film a quand même de la gueule pour un film des années 80. Regardons un peu ce qui ce faisait à l'époque..."Conan le Destructeur" ou encore "Indiana Jones et le Temple maudit" ça fait très carton-plâtre aussi.

J'ignore si ce film a été vu par des gens qui ne connaissaient rien à l'oeuvre, en tout cas je me souviens que l'ami qui m'accompagnait ne comprenait rien et que j'ai dû lui expliquer ce qui se passait, comme par exemple l'arrivée du navigateur, l'ordre des Bene Gesserit, le messie dont il est question ou encore le Kwisatz Haderach.

J'ignore s'il y a encore des gens qui pleurent en voyant ce film, c'est pourtant mon cas, par exemple, lorsque Paul retrouve son mentor, Gurney Halleck (Patrick Stewart) au coeur de la bataille (enlevé par les Harkonnen) ; c'est que j'ai vécu auprès d'eux si longtemps que les personnages sont devenus des familiers et que je suis restée sensible à leur histoire.

Nous apprenons que les navigateurs craignent que Paul Atréides parvienne à boire "the water of life" (l'eau de la vie), et accéder ainsi à un endroit dans la conscience qu'aucun homme n'a jamais pu supporter, un état de conscience et d'omniscience de l'univers.
navigateur en pleine mutation (nourri à l'Epice directement dans son cerveau)
Les navigateurs qui sont les seuls à assurer au sein de leur flotte, le déplacement de vaisseaux vers un endroit lointain de l'uniers :
embarquement immédiat pour Dune
(clic sur l'image pour agrandir)
Encore, beaucoup de choses à dire, mais comme ce film fait partie de ma sélection pour le défi Steampunk, gageons que nous verrons pas mal d'autres images en illustration de ce billet dans les prochaines lignes.

Regardons l'appréciation que j'ai mise pour le côté Steampunk puisque ce film est classé comme en faisant partie dans les sites spécialisés. J'ai mis la note de 9/10, ce qui lui vaut le logo "à fond les manettes" :

  • E (Epoque) = 1/2 : bien que nous ne soyons pas dans l'époque "victorienne", les costumes : uniformes et robes longues, y font référence
  • O (objets) = 5/5 (sarcophage du navigateur, moissonneuse à Epice, automate-combattant, seringue de poison, combinaison de survie sur Dune, combinaison à air comprimé pour le baron Harkonnen, vaisseaux spaciaux, et d'autres objets plus ou moins gros que l'on retrouvera dans la partie "décor" en images)
  • D (décor) = 3/3 

La preuve en images :
  • quelques symboles de l'ambiance époque victorienne sont perceptibles :

  • quelques objets sont repérables

  • enfin les décors gigantesques achèvent d'emporter la mise et donnent un univers on ne peut plus vapeur-métal-industriel :

Un fim présenté pour

1 commentaire:

  1. sur terre on a les mêmes histoire mais en mieux avec la lutte pour les ressources et matière première...

    RépondreSupprimer

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension