Lost in Austen (itv, 2008)


  • Réalisateur : Dan Zeff
  • Genre : comédie, romance
  • Année : 2008
  • feuilleton en 4 parties (de 45 mn)
  • en anglais uniquement (diffusé sur la chaîne itv)


L'histoire
Londres, de nos jours. Amanda Price (Jemima Rooper, vue dans "Hex : la malédiction") aime se plonger dans son livre préféré "Orgueils et Préjugés", elle en aime l'esprit de courtoisie, la délicatesse, et le romantisme des personnages, et bien qu'elle ne se l'avoue pas, elle est (bien entendu) amoureuse de Darcy.
Un jour, sa vie bascule lorsqu'elle découvre dans sa salle de bain, Elisabeth Bennet (Gemma Arterton). Celle-ci a découvert un passage mystérieux qui fait communiquer l'étage des domestiques de sa famille avec l'appartement d'Amanda.
Amanda et Elizabeth très heureuse de découvrir le monde moderne
Amanda surprise de ce "passage" vers le monde imaginé par Jane Austen
(et vers sa propre imagination)
Lorsque la porte se referme, Elizabeth reste côté du XXIème siècle et Amanda est bel et bien coincée dans l'histoire, avec ses vêtements et sa coupe de cheveux qu'elle fait passer pour être à la dernière mode à Londres à ceux qui s'en émeuvent.
Amanda ne parvient pas à ouvrir la porte
Amanda doit faire face à l'histoire de Jane Austen, se débrouiller comme elle peut pour que les évènements se déroulent conformément à ce que Jane Austen a écrit. Mais Elizabeth manque cruellement et la réalité dépasse la fiction...


Mon avis :
Cette série est certainement le rêve de toutes les filles qui ont rêvé de Darcy/Colin Firth (l'adaptation du roman "Orgueil et Préjugés" version feuilleton BBC). Qui ne serait pas sous le charme d'une rencontre avec son héros littéraire ?
l'imperturbable Darcy (Elliot Cowan)
Cette incroyable histoire arrive à Amanda qui, au départ, pense bien qu'elle est folle, puis, passé le moment de l'étonnement, vient celui de l'affollement, elle se précipite vers la porte entre les deux mondes mais celle-ci reste close et il lui faut agir pour que les personnages évoluent conformément aux instructions de Jane Austen, malgré l'absence d'Elizabeth.
Amanda s'adapte à son (nouveau) monde, encouragée par Jane
Cela va être mission impossible pour Amanda, d'autant que les personnages ne tombent pas du tout amoureux des personnes prévues. Et plus Amanda va tenter de rétablir l'ordre, plus la tournure des évènements va être catastrophique : Bingley (Tom Mison) tombe amoureux d'elle et pour le repousser, elle lui fait croire qu'elle préfère les filles et le pousse vers Jane (Morven Christie) ; trop tard, celle-ci est obligée d'épouser le cousin Mr Collins (Guy Henry).
Jane mariée à Mr Collins !
De son côté, Amanda, qui sait à quoi s'en tenir avec le personnage, prévient Wickham (Tom Riley) qu'il est inutile qu'il lui fasse son numéro de joli coeur, or c'est pourtant lui qui va l'aider lorsque les Bennet finissent par mettre Amanda à la porte.
Wickam et Amanda, complices
Darcy qui est tout à fait hautain, semble assez touché par la personnalité hors du commun d'Amanda, mais celle-ci le repousse et lui fait comprendre qu'il doit aimer Elizabeth, or, Elizabeth n'est pas là !

Bref, c'est la grande mêlée des relations inter-personnages, on jubile.
Et on se demande jusqu'au dernier moment, comment les choses pourront être remises à leur place, et si cela est possible. Amanda est bien entendu désespérée, de rage, elle met en morceau le livre qui l'a accompagnée de l'autre côté du miroir.
Et ne désire qu'une chose : que cette horrible histoire cesse au plus vite, qu'elle retrouve sa morne vie passable plutôt que de supporter l'amour que Darcy lui déclare et auquel elle ne peut prétendre. Mais avant cela, grand moment d'humour avec la scène de Darcy dans le bassin, un moment qui m'a fait éclaté de rire !
Amanda se rejoue pour elle toute seule la scène mythique de Darcy/Colin Firth
Mais il lui faut partir et c'est tout à fait la mort dans l'âme qu'elle finit par trouver un autre passage vers son monde à elle, à son grand soulagement, pour y rechercher Elizabeth et lui expliquer qu'elle doit retourner dans son monde, dans son histoire.
poursuivant Amanda, Darcy débarque dans le londres actuel !
Mais Darcy a suivi Amanda dans le XXIème siècle (chouette ! on va les voir affronter un peu la modernité !).
Darcy fait connaissance avec Elizabeth, sans plus de coup de foudre, et consultent tout deux sur internet à quel point ils sont connus (et enviés) depuis 200 ans. Allez, allez, il leur faut repartir vers leur vie et Amanda les raccompagne pour s'assurer que cette fois, tout ira normalement. Ce qui n'est plus possible vous l'avez deviné : Elizabeth n'est pas amoureuse de Darcy, Darcy aime Amanda et inversement... Lorsque Amanda repasse par la porte, elle trouve un tout petit mot de Darcy et devinez quoi ? elle fait demi-tour pour se précipiter dans ses bras.
Boudu ! nous avons chaud !!!

Notons au passage le rôle de Caroline Bingley tenu par Christina Cole qui joue également dans Emma (elle tient le rôle de Mme Elton, la femme du pasteur), une autre mini série, dans les deux, elle parvient parfaitement à se rendre antipathique.

Mention spéciale pour Mr Collins et ses frères, absolument renversants !
Mr Collins et Amanda
les frères de Mr Collins
Vous avouerez que le casting des acteurs nous a gâtées !

Au final, j'ai bien aimé cette petite curiosité brodée autour d'Orgueil et Préjugés, un concept uchronique qui n'a pas eu de suite.

Beaucoup de références, d'humour, de clins d'oeil, comme cette affiche avec Audrey Hepburn dans l'appartement londonien d'Amanda (clin d'oeil à ma Holly.G.).
ou encore la sonnerie du portable d'Amanda qui est le générique du Pride and Prejudice avec Colin Firth.

Peut-être imaginer une transposition aussi impertinente avec les histoires Emma, ou Persuasion : je veux bien auditionner pour le rôle de la fille qui va prendre la place de Anne Elliot car j'adoooooooooooooooore Frederick Wentworth, d'ailleurs je porte déjà son nom, ça le fait hein ?

2 commentaires:

  1. Personnellement je n'ai pas trop accroché sur ce film...je l'ai vu vite fait et il ne m'a pas marqué du tout...
    PAR CONTRE j'adoooooooore aussi Wentworth!*______*

    RépondreSupprimer
  2. moi je l'ai trouvé très drôle et déjanté c'est ce qui m'a enthousiasmée

    ah ! en voilà une de plus à aimer "notre" Wentworth :) mais le pire c'est que j'aime le personnage presqu'autant que l'acteur "RPJ" (Rupert penry-Jones)

    ...oui je sais je suis une grande malade ^^

    RépondreSupprimer

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension