The Interceptor (2009)


  • Réalisateur : Konstantin Maximov
  • Genre : fantastique
  • Année : 2009
L'histoire
Russie, 2013. Konkerer, une sorte de monstre malfaisant évoluant dans une réalité parallèle projette d'envahir la Terre pour le moment protégée par l'influence des Gardiens du Cénacle, vivant eux aussi dans une autre réalité. Konkerer possède l'esprit de Kurylo (Aleksander Baluev) un homme politique influent chargé de mettre en place les graines du mal et de la guerre en vendant des armes d'origine extraterrestre, qui feront plonger la Terre dans le chaos total. Pour contrer l'avancée de Konkerer, les gardiens du Cénacle utilisent Matvey (Igor Petrenko), un homme qui a été plongé dans le coma suite à un grave accident, et à présent doté de pouvoirs psychiques spéciaux, nommé l'Intercepteur.
Kurylo (Aleksander Baluev) possédé par Konkerer
Développement
Vous savez, moi, je suis bon public, sous réserve que l'histoire soit originale ou passionnante ou pas trop mal jouée, je regarde (exception faite des péplum et des vieux western, c'est au-dessus de mes forces). Je viens de lire que ce film n'avait pas remporté tous les suffrages, étant globalement affublé du titre de "nanar", je vous assure pourtant que j'ai vu bien pire, et avec des comédiens très connus qui plus est ; des trucs alimentaires il paraît. Bon alors ici, il n'y a rien à comprendre : c'est un film fantastique, une allégorie : le bien contre le mal etc... J'ai trouvé les effets spéciaux plutôt corrects, les scènes d'actions pareil, bref, ça se laisse voir.
les Gardiens du Cénacle assurent la protection de la Terre
ils chargent Matvey (Igor Petrenko) de trouver en lui la force de combattre
pour le guider, les gardiens lui envoient une femme (Anna Khodush)
car "seul l'amour donne la force de combattre"
(faut pas chercher à comprendre...)
Matvey en donne un coup, plusieurs en fait, contre Konkerer
une sorte de réseaux de racines (du mal bien entendu)
Et voilà, c'est fini, Konkerer est repoussé. C'était pas sorcier.

Un film d'action sur fond de fantastique donc. Pour les amateurs de combats qui ne se prennent pas la tête avec des idées cartésiennes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension