Northanger Abbey (2007)


  • Réalisateur : Jon Jones
  • Genre : romance
  • Année : 2007
  • téléfilm (itv)
L'histoire
Catherine Morland (Felicity Jones), une belle jeune fille prête à "entrer dans le monde", fille ainée d'une grande famille soudée et aimante, mais assez modeste, est invitée par les époux Allen, de riches voisins de ses parents, à séjourner à Bath. Les Allen n'ont pas d'enfant et reportent leur affection à la jeune Catherine et sa famille. Lors d'une soirée, tandis que Mme Allen, accompagnée de Catherine, tente de reconnaître parmi la foule quelqu'un de sa connaissance afin de se permettre d'engager des conversations avec des inconnus, celle-ci est fortuitement bousculée par le jeune Mr Henry Tilney (John Joseph Feild) qui se montre tout à fait charmant. Catherine et Henry ne tardent pas à se plaire en la compagnie l'un de l'autre. Croyant Catherine héritière d'une belle fortune (celle des Allen), le général Tilney (Liam Cunningham) invite la jeune fille à quitter Bath pour séjourner dans leur château de famille : Northanger Abbey. La jeune femme, grandement adepte de romans gothiques, accepte avec plaisir l'invitation, autant pour rester en compagnie de Henry que pour assouvir sa soif de mystères, qui sait ? Northanger Abbey a peut-être un secret bien gardé...

Mon avis
Des six romans de Jane Austen, Northanger Abbey est certainement celui qui montre le plus l'aspect comique et moqueur de Jane Austen, et ce film le montre très bien. L'histoire originale est tout à fait respectée et pour ma part, j'y ai vu une adaptation très fidèle du roman malgré la durée du film qui n'est que de 1h30. Pourtant, ici, nulle approximation, l'essentiel est montré, et, de plus, avec beaucoup de nuances : on y voit les rêves de Catherine, ou les délires de son imagination, ce qui rend le film très dynamique.

Mais découvrons quelques images, en même temps que le déroulement de l'histoire.

Catherine est une jeune fille intrépide, pleine de joie de vivre, dévorant les livres avec la passion de sa jeunesse au sein d'une famille aimante : quelques lectures un peu effrayantes lui apportent la dose de mystères que son esprit se plaît à imaginer, et un peu de danger que son coeur espère peut-être. A Bath, elle découvre d'autres plaisirs, le shopping, la danse, tout en étant avertie de se méfier des beaux parleurs qui en veulent à la vertu des jeunes filles.
Catherine fait rapidement connaissance des Tinley : d'abord Henry, qui se montre un charmant cavalier au bal, sa soeur Eleanor (Catherine Walker) et leur père, l'impressionnant général, elle y retrouve également son frère James (Hugh O'Conor), le meilleur ami de celui-ci John Thorpe (William Beck) et Isabella, la soeur de Thorpe (Carey Mulligan) dont elle se fait une amie et qui finit par annoncer ses fiançailles avec James, le frère de Catherine.
Catherine ignore encore que les Thorpe sont très intéressés par l'argent : ils espèrent tout deux faire un "beau" mariage avec les Morland dont ils s'imaginent qu'ils vont hériter de la fortune des époux Allen. Catherine profite donc de sa situation en ville : la journée, quelques emplettes et le soir, danse en société au bras de Henry dont le charme naturel ne lui est pas indifférent, avant de finir la soirée en compagnie de son cher livre The Mysteries of Udolpho (Les Mystères d'Udolphe) de Ann Radcliffe. Au cours d'une absence de James, Isabella succombe au charme libertin du Capitaine Frederick Tilney (Mark Dymond), le frère ainé de Henry. Elle écrit à James pour rompre et se donne à Frederick qui ne voit en elle qu'une maîtresse puisqu'elle n'a aucune fortune.
Catherine est mortifiée de voir son amie ainsi déshonnorée, mais elle est surtout peinée pour son frère James. Enfin, elle se console avec l'idée de quitter Bath pour Northanger Abbey puisque le père de Henry l'invite à y séjourner : elle espère y découvrir un mystère, et Henry, qui se moque un peu d'elle, mais dans le bon sens car il l'aime, ne la détrompe pas, il lui laisse même entendre qu'il y a bien une histoire de vampirisme dans la maison.
Catherine s'imagine que Mme Tilney, la mère de Frederick, Henry et Eleanor, est morte par faute de soin de la part de son mari, un homme qui se révèle assez particulier et dominateur. Lorsqu'elle avoue à Henry son hypothèse, celui-ci se met en colère et la met en garde contre des lectures par trop envahissantes et pouvant modifier le bon jugement. Henry laisse Catherine mortifiée par sa bévue, désemparée de voir à quel point elle a pu se montrer impolie dans la maison de ses hôtes. Pendant ce temps, le général Tilney qui a découvert que Catherine n'est nullement riche, la fait chasser de Northanger Abbey en pleine nuit. Catherine rentre chez elle en dilligence, surtout meurtrie d'avoir causé du tort à son cher Henry qu'elle avoue aimer. De rage, elle jette son roman préféré au feu.
Ayant presque perdu l'espoir de le revoir un jour, voilà Catherine qui n'en croit pas ses yeux lorsqu'Henry arrive sur son cheval blanc (cela ne s'invente pas ! et nous apprécions l'allusion) pour lui demander sa main, tout en la rassurant : il n'a jamais été question pour lui de la chasser de son coeur, et devant le refus de son père d'accepter ce mariage, il a coupé les ponts avec lui.

Le film, s'achève avec la voix off (censée être celle de l'auteur) qui annonce que les parents trop tyranniques doivent s'attendre à ce que leur enfants finissent par leur désobéir (il me semble que le roman évoque le même avertissement).

Un très beau film, très plaisant à voir, bon jeu des acteurs, très belles reconstitution des décors, la Pump room est superbement rendue.

La fin du film indique qu'il a été tourné en Irelande ; j'ai cherché à savoir quel château a servi de décor pour Northanger Abbey et j'ai trouvé : c'est le magnifique Lismore Castel, pas mal comme endroit non ?
http://www.lismorecastle.com/

Lien externe

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension