Copacabana (2009)


  • Réalisateur : Marc Fitoussi
  • Genre : comédie dramatique
  • Année : 2009
L'histoire
Lorsqu'elle comprend que sa fille (Lolita Chammah) ne supporte plus sa façon de vivre à la limite de l'insouciance, au point de ne pas désirer sa présence pour son futur mariage, Babou (Isabelle Huppert) décide de trouver un travail stable et part pour Ostende en qualité de vendeur de multipropriété.
Esméralda (Lolita Chammah) et Babou (Isabelle Huppert)
-mère et fille à la ville et à la scène-

Développement
Très beau film, en demi teintes, oscillant entre le rire et les larmes, porté par la radieuse Isabelle Huppert que l'on voit du début à la fin. Ses doutes, ses espoirs, ses amitiés, ses décisions, sa générosité, tout est remarquable et fort bien joué.

On éprouve de la sympathie pour cette mère, encore désirable, qui pour regagner la confiance de sa fille, n'hésite pas à foncer dans une ville inconnue, pour y faire un métier inconnu et pas particulièrement passionnant, c'est le moins que l'on puisse dire !


Babou rêve du Brésil (d'où le titre) et se passionne pour la samba. Comme une balle, elle change de direction en fonction des rencontres, des obstacles qu'elle trouve sur son chemin ; deux scènes font échos à ses rebondissements je trouve : la scène de jonglage avec les deux sans-abris et aussi la partie de bowling où Babou répond à son ami :
quelle importance ? (de jouer sur la ligne n°3 ou 4, sous entendu : pourvu que le but soit atteint)
Babou finira par trouver la fortune, et si ce n'est pas un rêve, cela y ressemble un peu.

1 commentaire:

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension