Possession (2002)


  • Réalisateur : Neil LaBute
  • Genre : romance
  • Année : 2002
L'histoire
Roland Michell (Aaron Eckhart), un étudiant américain, prépare son doctorat sur la vie et l'oeuvre du poète Randolph Henry Ash - qu'appréciait la Reine Victoria elle-même - sous la tutelle du professeur Blackadder (Tom Hickey). En consultant un livre ancien, Roland découvre les brouillons de lettres que Ash destinait à une mystérieuse femme. Partant du seul indice en sa possession, Roland suppose que cette femme était la poète Christabel LaMotte, personnalité bien connue du Docteur Maud Bailey (Gwyneth Paltrow) qui en a fait son sujet de thèse. Roland se présente à Maud, lui fait part de sa théorie et lui demande de vérifier dans ses archives s'il n'y a pas traces de leur relation. Bientôt Roland et Maud se lancent sur les indices que les deux poètes ont laissé derrière eux (des lettres, les poèmes qu'ils ont écrit et qui donnent des clefs). Petit à petit, Roland et Maud tombent à leur tour amoureux l'un de l'autre.

Développement
Très beau film, j'ai a-do-ré !
Adapté du roman de Antonia Susan Byatt, "Possession" aborde plusieurs thèmes sur fond d'enquête universitaire pour trouver les preuves d'un secret gardé depuis plus d'un siècle : romantisme exacerbé, peur de l'autre, peur d'être amoureux, affrontement entre chercheurs de même discipline pour s'attribuer la paternité d'une découverte essentielle, beaucoup d'ingrédients qui font prendre la sauce de ce film très bien fait, beaux décors, beaux costumes, acteurs impeccables, et un mystère à élucider.
années 1860 : l'histoire secrète entre Ash (Jeremy Northam) et LaMotte (Jennifer Ehle)
Le film est entrecoupé des scènes actuelles et des scènes du passé lorsque l'on découvre, au fur et à mesure, la liaison entre Randolph Henry Ash (Jeremy Northam, le "Mr Knightley" de Emma 1996) et Christabel LaMotte (Jennifer Ehle, magnifique dans ce rôle, la "Elizabeth Bennet" dans Pride and Prejudice 1995).

Christabel LaMotte (Jennifer Ehle)
Présent et passé se soudent parfaitement lors de plans ingénieux : on se laisse porter au travers du miroir du temps. La quête de nos deux héros est altérée par l'avidité d'une "équipe" concurrente d'universitaires prêts à tout pour récupérer les lauriers de cette découverte de taille : Fergus Wolfe (Toby Stephens) un ami de Maud et le professeur Cropper (Trevor Eve).
Fergus Wolfe (Toby Stephens) et Pr. Cropper (Trevor Eve)
Aaron Eckhart et Gwyneth Paltrow jouent très justement, il y a une parfaite alchimie entre les deux acteurs du coup, on a envie que leur relation aboutisse ; on voit le lien qui se tisse progressivement entre eux alors qu'ils ne se connaissaient pas 2 jours avant, on observe la passion croître délicatement, tout en nuances, en retenue, et avec un certain fatalisme lié à la crainte du départ de l'autre ; c'est très très romantique.
Maud Bailey (Gwyneth Paltrow) et Roland Michell (Aaron Eckhart)
Donc, un film qui ne m'a déçue en rien, et une musique tout à fait adaptée, ni trop, ni trop peu. Deux belles histoires d'amour à deux époques différentes. Et l'illustration magistrale des aléas de l'amour, et de ses surprises.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension