Twelfth Night (1996)

Or What You Will


  • Réalisateur : Trevor Nunn
  • Genre : comédie
  • Année : 1996
  • en VO
L'histoire
Sebastian (Steven Mackintosh) et Viola (Imogen Stubbs) jouent la comédie sur un bateau qui fait naufrage, les séparant pour plusieurs années. Sebastian devient berger et Viola se travestit en garçon, se renomme Cesario, et se met au service du Duc Orsino (Toby Stephens) lequel ne tarde pas à en faire son complice de tous les instants.
Orsino (Toby Stephens) et Viola (Imogen Stubbs) toujours complices
Orsino est amoureux de la comtesse Olivia (Helena Bonham Carter) et envoie Cesario/Viola plaiser sa cause ; mais Olivia tombe sous le charme de Cesario/Viola, au grand désespoir de cette dernière qui est, de son côté, amoureuse du duc mais ne peut pas lui avouer son subterfuge.

Développement
Très bonne comédie adaptée de l'oeuvre de William Shakespeare (La Nuit des rois, 1601).
http://en.wikipedia.org/
Le récit tourne autour de plusieurs histoires d'amour. La première et la principale est formée par le cercle "Orsino qui aime Olivia qui aime Cesario/Viola qui aime Orsino" (vous me suivez ?)


La deuxième qui est aussi à mon sens la plus comique (et dramatique) est celle entre Malvolio (Nigel Hawthorne) l'intendant de la maison de la comtesse, au moins soixantenaire, et en amour devant sa comtesse qui bien entendu tombe des nues.
Le pauvre Malvolio est victime d'un coup monté par d'autres habitués de la maison de la comtesse qui veulent se venger de lui et de son comportement "collet-monté" : ils lui font croire que Olivia lui a écrit des avances et il plonge la tête la première dans ce trou béant.

La troisième histoire est celle de Sir Toby Belch (Mel Smith), l'oncle d'Olivia, joyeux luron buveur, qui s'allie à la gouvernante Maria (Imelda Staunton) qui joue aussi la méchante Dolores Umbridge/Ombrage folle des chats dans Harry Potter).

La quatrière est celle, plus pathétique, de Sir Andrew Aguecheek (Richard E. Grant) qui fait sa cour à la comtesse Olivia sous l'oeil amusé et complètement pervers de Sir Toby qui s'amuse de ces tentatives infructueuses.

La cinquième histoire, révélée en dernier, est enfin celle de Sebastian qui arrive chez Olivia : celle-ci qui ne voit pas qu'il s'agit de quelqu'un d'autre (Viola et Sebastian sont jumeaux) et qui croît être en présence de Cesario/Viola, lui saute au cou, Sebastian ne comprend rien à ce qui se passe mais se laisse faire et accepte même d'être emmené au pied de l'autel pour épouser sur le champ Olivia.

Bien entendu, lorsque Olivia retouve Cesario/Viola, les choses deviennent plus compliquées jusqu'à ce que tout le monde assiste aux retrouvailles de Viola et Sebastian
Cesario/Viola retrouve Sebastian (Steven Mackintosh)
Orsino s'autorise alors à regarder du côté où son coeur le porte
Orsino et Viola
Tout est bien qui finit bien pour (presque) tout le monde.

Orsino et Viola
Frederick Richard Pickersgill

Un film qui fleure bon la véritable comédie : faux-semblants, ambiguité des attirances, critique de la société bien pensante contre les amours ambivalentes, critique des richesses, de la folie, des destinées, bref, de quoi donner envie de lire du Shakespeare "in the text" non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension