The 39 Steps (BBC, 2008)


  • Réalisateur : James Hawes
  • Genre : espionnage
  • Année : 2008
L'histoire
1914. Après une mission en Afrique, l'ingénieur Richard Hannay (Rupert Penry-Jones) est à Londres où il peine à trouver un quelconque intérêt à cette vie ennuyeuse. En rentrant chez lui, Scudder (Eddie Marsan) l'un de ses voisins force sa porte et lui demande asile puis lui confie un petit carnet qui comporte un secret d'état codé avant d'être abattu. Hannay, poursuivit par la police qui le croît coupable trouve refuge en Ecosse où il rencontre Harry Sinclair et sa soeur Victoria (Lydia Leonard) qui le prennent pour un autre homme et l'emmène à un meeting politique. Bientôt Hannay et Victoria se retrouvent tous deux pourchassés par des espions allemands.
Richard Hannay (Rupert Penry-Jones)
il est beau n'est-il pas ?
Développement
J'avoue que les romans et films d'espionnage ne sont pas mon genre préféré : on ne comprend jamais qui est qui et cela me gave rapidement. Mais pour "mon" Rupert, je suis bien évidemment prête à quelques sacrifices et s'il me voir un film d'espionnage, je signe.

Ce téléfilm produit par la BBC (Scotland) est une heureuse surprise : tout d'abord, mon Rupert y joue bien, et puis quant à l'histoire, elle n'est pas trop compliquée même si, comme tout scénario d'espionnage, le dénouement est quelque peu "tiré par les cheveux".

Nous sommes avant la déclaration de la 1ère guerre mondiale. Hannay se retrouve en possession d'un code que veulent les espions allemands et est également poursuivit par la police pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Inutile de dire que sa peau ne vaut pas cher.
Hannay poursuivit par un bi-plan
Cette scène ressemble fortement à celle du film "Mort aux trousses" (North By Northwest) d'Alfred Hitchcock : je pense que c'est un clin d'oeil qu'à voulu faire le réalisateur en hommage à Hitchcock qui a réalisé une version précédante pour "The 39 Steps" (nous en parlerons la prochaine fois).

Heureusement pour lui, Hannay croise la route de Victoria, une jeune femme téméraire qui lui "tape dans l'oeil" bien qu'elle soit d'une nature très indépendante, voire féministe...
Hannay et Victoria (Lydia Leonard)
J'ai adoré cette scène où, avant de trouver refuge dans une auberge, Hannay prend la bague de Victoria pour lui faire une alliance afin qu'ils passent pour un vrai couple devant l'hôtelière, et aussi la scène où ils se trouvent tous les deux dans les pyjamas que leur a prêté

On sent bien que Hannay et Victoria sont bel et bien tombés amoureux, et il faut à Hannay toute la bienséance d'un "gentleman" pour ne pas céder à la tentation.
Just this once, allow me to protect you (permets-moi de te protéger au moins cette fois).
1h30 de film, j'ai eu l'impression que ça passait bien vite ! C'est vrai que mon Rupert est tout à fait captivant et qu'il joue le genre de héros que j'aime : intelligent, libre et bien élevé (et il sait même préparer un petit-déjeuner !).

RPJ (Rupert Penry-Jones) joue un personnage récurrent dans les romans de John Buchan dont ce téléfilm est une nouvelle adaptation : un citoyen ordinaire mais plein de ressources pour se dégager des ennuis, et engagé dans les grands événements de son époque


Hannay apparaît dans plusieurs romans :
  • The Thirty-Nine Steps (1915)
  • Greenmantle (1916)
  • Mr Standfast (1919)
  • The Three Hostages (1924)
  • The Island of Sheep (1936)
J'ignore si nous aurons droit à d'autres aventures visuelles avec mon RPJ mais le fait est que j'ai aimé me divertir avec ce film là.
Scudder (Eddie Marsan)
Signalons que Eddie Marsan qui joue Scudder l'espion assassiné au début a joué le rôle de l'inspecteur Lestrade dans Sherlock Holmes 2009.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension