Carnivàle (HBO, 2003)


  • Création : Daniel Knauf
  • Genre : fantastique
  • Année : 2003 à 2005
  • Durée : 2 saisons : 24 épisodes en tout (1h chaque)
  • Langue : anglais
L'histoire
États-Unis, durant la catastrophe décennale des tempêtes de poussière (Dust Bowl) des années 30. A la mort de sa mère, le jeune Ben Hawkins (Nick Stahl) exproprié, trouve refuge dans une troupe de cirque ambulant dirigée par Samson (Michael J. Anderson).
Samson et Ben
D'étranges rêves et visions tourmentent Ben, par ailleurs effrayé par son pouvoir de guérison qu'il ne peut expliquer. Dans une autre contrée, le révérend Justin Crowe (Clancy Brown), charismatique mais mentalement perturbé (illuminations divines et auto-flagellation sont un peu son quotidien), devient la proie du démon suite à une sorte de "révélation". Sur fond de croyance, de confréries secrètes, de pouvoirs occultes, de racisme, délire mystique et j'en passe, Ben et Justin sont tous deux à la recherche d'une destinée qu'un certain "pouvoir" occulte semble connaître pour eux, à tel point que leurs rêves même sont manipulés.
Ben et Justin se croisent dans un premier temps dans leurs rêves
Bientôt, les deux hommes sont, chacun pour des raisons différentes à la recherche d'un certain Henry Scudder (John Savage), le père de Ben, qui a basculé dans le côté "obscur" de son pouvoir.
Les deux hommes sont l'incarnation actuelle de deux "maisons" : l'ombre qui répend le mal parmi les hommes, et la lumière qui soigne, rassure et ressuscite ; chacun va tenter d'éliminer l'autre.

Développement
L'histoire en plus
Au fil des épisodes, on découvre les personnages, leurs histoires, leurs capacités, leurs intéractions.
  • Samson (Michael J. Anderson) est le chef de la petite troupe
  • Ben (Nick Stahl) il doit apprendre à connaître et gérer son pouvoir
  • Ruthie (Adrienne Barbeau), la charmeuse de serpent, elle aime Ben (mais elle approche la cinquantaine) et son fils Gabriel (Brian Turk), une sorte d'Hercule en force mais simplet
  • Ruthie et Ben
  • Sofie (Clea DuVall) qui lit les tarots à travers la voix de sa mère, grabataire et télépathe
  • le professeur Lodz (Patrick Bauchau) aveugle et télépathe, il cherche à approcher Ben mais n'a pas la conscience (ni la morale) très nette
  • Lila (Debra Christofferson) la femme à barbe et amante de Lodz
  • Gecko (John Fleck) l'homme serpent
  • les soeurs siamoises acrobates (Karyne et Sarah Steben)
  • de nombreux autres "freaks" ,...
  • et Management (Linda Hunt), le propriétaire du cirque qui reste toujours dans son container car il est horriblement mutilé (défiguré, manchot et cul de jatte), il donne ses instructions à Samson et semble savoir beaucoup de choses sur Ben et son pouvoir (il a le même).
Acteurs sous le projecteur
  • Michael J. Anderson vu dans Twin Peaks, film et série ou encore dans Mulholland drive.
  • Nick Stahl joue John Connor dans Terminator 3, Le soulèvement des machines
  • Patrick Bauchau joue Sydney le mentor de Jarod dans la série "The Pretender (Le caméléon)"

Intérêt C'était bien parti ! Cette série mettant en scène les freaks était au moins originale. Deux hommes au pouvoir mystérieux dont ils ignorent l'origine partagent d'épouvantables visions, des gens plus ou moins bien intentionnés apparaissent pour leur servir de mentor. Et des mystères tout au long de la caravane... Hélas, cette série prévue sur 6 saisons n'en propose que 2 car la chaîne en a arrêté la production (en cours de route si j'ose dire).

La première saison est la plus fouillée et intéressante : les bases sont jetées, les personnages nombreux. Pour la deuxième saison, le rythme change, quelques explications sont esquissées via des visions de falshback, mais on voit bien que le temps presse et que 12 épisodes ne sont pas de trop pour avancer dans l'histoire.

Il est dommage que cette série ait été stoppée dans son élan car de nombreuses explications ne sont pas données. Nous sommes clairement dans une série qui démontre combien les gens sont prêt à croire à n'importe quoi pourvu que cette nouvelle "croyance" leur apporte des solutions à leur problème. C'est bien fait, la musique est prenante, les dialogues pas trop bêtifiants, les acteurs tout à fait crédibles, sales dans cette ambiance poussièreuse qui est celle du carnaval ou bien proprets pour les sédentaires. Une série qui déplaira sans doute aux amis cartésiens que la magie indiffère ou tout ce concerne dieu et le diable, les fans de fantastique seront comblés par la galerie des personnages qui nous est proposée. Tout le monde ne manquera pas de se poser des questions sur la capacité à décider de notre destin, du libre-arbitre etc...

Mon passage préféré, qui est aussi le plus mystérieux, est à Babylon, la ville ou les morts sont toujours vivants...
à Babylon, les morts sont prisonniers éternellement
Personnellement, je ne crois pas à la magie mais j'aimerai bien qu'elle existe parfois ! Par contre, je crois au pouvoir de l'esprit, et l'imagination n'a aucune limite !

J'aurais bien aimé une histoire plus étoffée et abouttie entre Ben et Sofie bien évidemment.
Ces deux-là avait plus à partager, ou à s'avouer, que ce qu'on nous donne à la fin.
spoiler :
[d'autant qu'ils se sont aimés, on peut imaginer qu'un enfant va naître de cette union, etc...]

Par ailleurs, Scudder n'a pas l'ai si terrible malgré son pouvoir, il l'est presque moins que "Management", comme quoi la frontière est ténue entre les deux maisons. Il manque bien entendu la génèse de toute cette croyance, sans parler du lien avec Saunières-Rennes le Chateau, de quoi embrouiller encore plus la piste.

Ah ! quelle dommage que cette histoire n'ait pas été poursuivie, cela ne m'étonne pas que les spectateurs aient manifesté pour que la série reprenne, mais hélas, on reste un peu sur notre fin !

Let's shake some dust est le signal de départ de la caravane que donne Samson. Une poussière qui est retombée trop vite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension