Photographing Fairies / Forever (1997)


  • Réalisation : Nick Willing
  • Genre : drame, fantastique
  • Année : 1997
  • Durée : 1h40
  • Langue : anglais
L'histoire
Début du 20è siècle. Charles Castle (Toby Stephens) perd son épouse (Rachel Shelley) dans un tragique accident lors de leur lune de miel ; encore sous le choc, le voilà qui part au front photographier les jeunes gens morts sans craindre les bombes qui tombent à ses pieds.
Après la guerre, il installe son atelier et se fait une spécialité de photographier les parents en compagnie de leur fils mort à la guerre : son ami Roy (Philip Davis) prend la place du défunt puis Charles manipule ensuite la photo pour que les parents repartent avec un souvenir de leur fils.
Un jour qu'il assiste à une conférence qui présente la photographie d'un enfant entouré par des fées, il dénonce la supercherie en expliquant que si les fées volètent elles ne peuvent être si nettes sur la photo, elles auraient dû pour cela rester immobiles.
Peu de temps après, Mme Templeton (Frances Barber) qui a assisté à la conférence, vient le voir et lui montre une photo de sa fille entourée d'une petite silhouette luminescente, elle lui demande une explication. Charles au départ sceptique, finit par découvrir le reflet d'une fée dans les yeux de la fillette.
Après avoir pris l'avis de Sir Arthur Conan Doyle (Edward Hardwicke) qu'il a rencontré à la projection, celui-ci lui recommande de détruire les photos mais Charles est trop intrigué et décide de se rendre dans le village de Burkinwell pour questionner Mme Templeton.
Charles et Mme Templeton (Frances Barber)
Celle-ci est mariée au révérend (Ben Kingsley) et ils ont deux adorables petites filles qui cachent un secret : l'arbre gigantesque dans la forêt est le refuge des fées avec lesquelles elle jouent, mais pour les voir il faut avaler une petite fleur blanche qui pousse dans son tronc.
Charles en fait l'expérience et a la vision des fées, mais aussi celle de sa femme qu'il retrouve dans un autre monde parallèle et dans lequel elle est bien vivante.

Développement
Adaptation d'un roman de Steve Szilagyi (1992)



L'histoire en plus A Burkinwell, Charles fait également connaissance avec Linda (Emily Woof), la gouvernante des enfants Templeton qui tombe amoureuse de lui. Mais Charles est plus que tout décidé à retrouver sa chère épouse et pour cela, il lui faut mourir.




Acteurs sous le projecteur
Charles (Toby Stephens) et Linda (Emily Woof)
Le révérend (Ben Kingsley) et Roy (Philip Davis)
La phrase
- She is in the best possible place Herr Castle. (Elle dans le meilleur endroit que l'on puisse souhaiter) - dit le curé
- Where's that ? (Où est-ce ?) dit Charles
- The next world (Le prochain monde) - répond le curé
- I want her in this world (Je la veux dans ce monde-ci). rétorque Charles.
Intérêt Basé sur un fait réel, l'histoire montre à quel point on est prêt à croire au merveilleux si celui-ci nous montre une meilleure vérité. Un très beau film, très bien joué par tous les protagonistes, Toby Stephens en tête !

Quelques autres jaquettes :
clic pour agrandir

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension