Demons (itv, 2009)


  • Création : Johnny Capps et Julian Murphy
  • Genre : fantastique
  • Année : 2009
  • Durée : 1 saison = 6 épisodes de 45 mn
  • Langue : anglais
L'histoire
Angleterre. La vie de Luke (Christian Cooke) (17 ans) n'est plus la même depuis que les monstres sont entrés dans sa vie. Apparaît alors son parrain, Rupert Galvin (Philip Glenister), un américain dont la vie est consacrée à l'élimination radicale de tous les monstres sur sa route. Il informe alors son filleul qu'il est le descendant du célèbre Van Helsing et qu'il doit apprendre à se battre (entre ses cours et les leçons de conduite). Rupert vit avec Mina (Zoe Tapper), une mystérieuse pianiste-concertiste aveugle, en réalité une vampire qui contrôle sa véritable nature. La bonne copine Ruby (Holliday Grainger) voit d'un mauvais oeil les nouvelles relations de Luke dont elle est secrètement amoureuse, et bien que absolument "sans pouvoir exceptionnel", elle s'incruste dans la fine équipe (et les aide).


Développement
Acteurs sous le projecteur : repérées au cours des 6 épisodes, quelques têtes connues
Grace Vance et Richard Wilson
Grace Vance joue Molly la fille de Alex Drake de la série Ashes to Ashes
- Richard Wilson joue Gaius dans la série Merlin (2008)

La phrase
Rupert à Luke : "You don't have a life, you have a job, you're not use to us dead".
(Tu n'as pas de vie, tu as un métier, tu ne nous es d'aucune utilité mort.)
Intérêt Une série pour "ado" à mon humble avis. Chaque épisode raconte une petite histoire et en même temps, on apprend un peu plus sur l'histoire des personnages. Ca ressemble à Buffy mais en plus timoré. Quelques beaux décors : l'appartement de Luke et sa mère me plaît énormément, la bibliothèque secrète tout simplement trop belle pour être si peu utilisée.
Mais la réalisation n'est pas super super, c'est le moins qu'on puisse dire : c'est mou ! Les combats durent 3 secondes à tout casser. Quelques petits objets très proche du look steampunk assez réussis à signaler cependant :
une clef sophistiquée pour ouvrir la bibliothèque secrète
et une arme pour combattre les monstres
Les monstres sont plus affreux les uns que les autres mais sentent plus la colle que la chair pas fraîche. Je me suis ennuyée mais j'ai regardé jusqu'au bout ! Mais qu'est-ce qui a pris à Philip Glenister de tourner là-dedans ? Heureusement qu'il y a un peu de son humour pour sauver la série, également quelques brèves allusions à "Dracula" de Bram Stoker puisque son livre détient quelques descriptions et clefs dont ont besoin nos chasseurs de monstres (et c'est Ruby qui s'y colle pour le lire).

Une série que l'on peut vite oublier ! Il n'y a pas eu de saison 2 d'ailleurs...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension