The Haunting - La maison du diable (1963)


  • Réalisation : Robert Wise
  • Genre : épouvante
  • Année : 1963
  • Durée : 1h50
  • Langue : anglais
L'histoire
Dès sa construction, Hill House est un manoir qui porte malheur : des morts inexpliquées depuis 90 ans mais tout ceci ne fait pas peur au docteur Markway (Richard Johnson) qui veut au contraire y séjourner afin d'avancer dans ses recherches sur les fantômes, voire trouver "l'existence d'une porte vers un autre monde".
Hill House
Il sélectionne six personnes ayant eu des rapports avec le paranormal, mais seulement deux acceptent de venir : Eleanor (Julie Harris), une vieille fille mentalement fragile ayant déjà eu affaire avec des manifestations de psychokinésie et Theodora (Claire Bloom) qui a des pouvoirs de perception surnaturels (divination). Luc (Russ Tamblyn), le neveu imposé par l'actuelle propriétaire qui ne croît pas du tout en ce genre de manifestation, est également de l'aventure.
Luke, Markway, Theo et Eleanor
Développement
Adaptation du roman de Shirley Jackson "The Haunting of Hill House" (1959)

L'histoire en plus  A peine arrivés dans la maison hantée, nous avons droit a des portes qui se referment, des bruits nocturnes dignes d'un chantier en construction, des inscriptions gigantesques. La tension monte au sein du petit groupe livré à lui-même pour la nuit car le couple gardien-gouvernante ne vient que pour la journée. Très vite, les hôtes sont persuadés que quelque chose se manifeste, même Luke le plus incrédule est bien forcé de croire en quelque chose d'inexpliqué.
Eleanor, la vieille fille qui a passé sa vie entièrement dévouée à sa mère semble être la proie la plus facile de la maison, ou plutôt du fantôme qui y est établi ; tout d'abord effrayée, elle se persuade qu'elle doit rester pour toujours dans la maison pour en prendre soin.

spoiler :
[finalement, alors qu'elle est en train de quitter le domaine, pressée par le docteur Markway pour sa sécurié, le "fantôme" gardera Eleanor en envoyant sa voiture contre un arbre.]

Acteurs sous le projecteur
La phrase
The dead are not quiet in Hill House.
(Les morts ne se reposent pas à Hill House.)
Intérêt Véritable film d'épouvante, ce film m'a donné des frissons (de bonheur). Aucun diable cependant, contrairement à ce qu'indique le titre en français (on se demande d'ailleurs pourquoi avoir choisi ce titre "à la noix").

L'accent est mis sur la pauvre Eleanor qui a passé sa vie auprès de sa mère mais qui se sent coupable de n'avoir pas répondu à son appel la nuit de sa mort. A l'annonce du séjour à Hill House, Eleanor se persuade que c'est la chance de sa vie pour prendre un nouveau départ et avoir enfin une maison à elle. Nous la voyons progressivement perdre la raison : elle se parle à elle-même, se persuade que la maison veut la garder, on sent bien qu'elle ne s'en sortira pas indemne, par dessus le marché elle a des "vues" sur le docteur qui est déjà marié.

Très beau film d'ambiance, peu d'effets spéciaux cependant : la musique, les bruits amplifiés, les ombres sur la lumière suffisent à tracer le décor d'une maison vraiment différente, habitée par le souffle de sentiments qui n'ont plus rien d'humains, mais un souffle qui ne veut pas rester tout seul...

A voir !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension