Razzia sur la chnouf (1955)


  • Réalisation : Henri Decoin
  • Genre : policier
  • Année : 1955
  • Durée : 1h40
  • Langue : français
L'histoire
A peine posé à Orly, Henri Ferré dit "Le Nantais" (Jean Gabin) se rend directement chez Paul Liski (Marcel Dalio) qui lui demande de rétablir une certaine autorité sur son lucratif trafic de drogue.
Henri (Jean Gabin) et Liski
Pour couverture vis à vis de la police, Liski lui donne la direction du Troquet, un bar-restaurant que fréquentent les malfaiteurs, les bourgeois ou encore les touristes égarés.
Henri et les 2 hommes de main de Liski (Lino Ventura et Albert Rémy)
La caisse est tenue par Lisette (Magali Noël) qui ne tarde pas à être fascinée par son patron. Un soir que celui-ci la ramène chez elle, il en fait sa maîtresse.
Lisette et Henri

Développement
Adaptation d'un roman de Auguste le Breton sorti en 1954


Intérêt Que ça fait du bien de voir ce genre de film, en plus très bien restauré, d'une très belle qualité visuelle et sonore !

J'adore voir le Paris "d'avant" : ses rues vides, ses vieilles guimbardes, ses appartements pas bling bling. Certes, le sujet est aujourd'hui risible : vouloir démanteler un trafic de drogue c'est comme vouloir boucher un trou sur un barrage sans voir que ça coule d'un autre côté, cependant, l'histoire est fort bien menée. Depuis l'arrivée de la drogue à sa revente au "consommateur", on visualise toutes les étapes et les intermédiaires, on assiste aussi les effets nocifs (pour ceux qui n'auraient toujours pas compris que la drogue ça ne fait du bien qu'à ceux qui ne la touche que via l'argent qu'elle rapporte).

J'ai trouvé très drôle la scène où la police débarque dans "le Troquet" : après que tout le monde ait été embarqué sauf Lisette, un couple de touristes et lui-même, le serveur se met à ramasser toutes les armes qui ont été dissimulées à droite à gauche sous les tables et les banquettes, puis le touriste annonce triomphalement :
"I found another one !"
J'en ai trouvé une autre
J'ai bien aimé aussi la scène du juke-box, j'aimais mettre une pièce quand j'étais jeune et voir le disque arriver comme par enchantement de rouages et de mécanismes secrets
le bon vieux temps du juke-box
Un joli film à "suspens" à voir pour une séquence "nostalgie".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension