The Last Weekend (itv, 2012)


  • Réalisation : Jon East
  • Genre : drame
  • Année : 2012
  • Durée : 3 épisodes de 45 mn
Que raconte l'histoire ?
Ian (Shaun Evans), un prof d'école, est invité par son vieil ami Ollie (Rupert Penry-Jones), un avocat, à venir passer un week-end prolongé ("bank holiday" = samedi, dimanche, lundi) dans sa maison "de campagne". Là, Ollie lui avoue qu'il a une tumeur au cerveau incurable, que c'est sans doute son dernier week-end à profiter de la vie. Très vite, le malaise s'installe.

Est-ce un feuilleton intéressant ?
Adaptation en 3 parties du roman de Blake Morrison écrit en 2010 :

Très vite, on sent que le drame va se jouer et il se joue d'ailleurs sous nos yeux tandis que Ian relate les événements passés en revenant sur les lieux, nous entraîne dans son délire inéluctable que l'on découvre par flash-back.

Ian se sent de plus en plus oppressé entre l'attitude d'Ollie qui se dit prêt à tuer n'importe qui à cause de sa tumeur, les retrouvailles avec Daisy la compagne d'Ollie qui fut son ancienne petite amie (et dont il est toujours amoureux) et la présence de Em (Claire Keelan), son épouse, que Ollie drague un peu. Par ailleurs, Ian et Ollie entament leur "yearly best of three contest", une joute sportive annuelle qui fait se succéder golf, tennis et vélo.

Au début du deuxième épisode, on a quelques indices de la part de Ian : "ma passion pour Daisy, mon chagrin pour Ollie et mon inquiétude pour Em". Très clairement, on sent qu'il n'est pas "dans son assiette", crève de jalousie et se balade au bord de la rupture, entouré de signes morbides : une chouette trouvée morte, des araignées, des sons distordus, un invité supplémentaire "artiste" qui enregistre les douleurs ressenties par son cerveau au moment où il s'entaille la peau avec un scalpel afin de créer une bande son.... on nage en plein gothique à la mode 21ème siècle.
Ollie (RPJ) et Ian (Shaun Evans)
Les deux acteurs principaux sont très bons. J'ai trouvé beaucoup de plaisir à ce feuilleton. Tout d'abord, revoir mon RPJ, évidemment, dans un spectacle récent.
Je me suis également amusée à découvrir des clins d'oeil certainement pas fortuits, notamment lorsque Ollie/Rupert Penry-Jones explique qu'avoir les lettres "QC" après son nom ça sonne bien : rapport à la série "Silk" dans laquelle RPJ joue le rôle d'un avocat "barrister" qui tente d'obtenir le grade de Queen's Counsel (QC). Shaun Evans joue également dans la série Silk (rôle de Daniel Lomas dans la saison 2).

Je trouve cependant que le récit par flashback est légèrement maladroit, cela ôte le suspens car dès le début on sait qui va mourir, on comprend que Ian n'est pas clair du tout, que sa paranoïa ne fait que progresser. Une histoire tout à fait glauque ! A découvrir si l'on aime les histoires d'amour qui finissent mal (en général ou pas).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront validés par l'administrateur de ce site avant d'être publiés, merci pour votre compréhension